Los Niños

Enseigner la danse à des enfants est une tache extrêmement délicate qui requiert, outre de posséder une solide formation professionnelle en pédagogie et en tango, mais également d’avoir une attitude permanente axée sur la créativité et le jeu.

Il s’avère indispensable, dans un premier temps de préciser  les contenus, les objectifs et les méthodes ; le « quoi », le « « pour qui », et le « comment ». Ceci demande à être fait de manière détaillée et approfondie.

 

Ces différents points déjà en soi pluridisciplinaires, multiplient à l’infini, et de façon incroyable, leurs variantes, mettant en lumière - beaucoup plus que dans l’approche habituelle du tango, de la danse, de la scène, de la technique, etc - de vastes connotations plus importantes et plus profondes en rapport avec le développement de la personnalité, de la socialisation, de l’évolution de la motricité, etc …

 

Rappelons la différence entre « instruire » et simplement « enseigner ».

 

En premier lieu il faut différencier avec clarté, les objectifs (aspects désirables et positifs que l’on espère atteindre grâce à un processus éducatif adéquat) et les effets collatéraux non désirables qui peuvent se produire suite à un enseignement intempestif et inapproprié. Les contenus que nous choisirons devrons s’insérer, pour obtenir les résultats désirés, dans le cadre d’une méthodologie parfaitement en adéquation avec le contexte. Un résultat non désiré serait, par exemple, qu’un couple de jeunes enfants essaieraient de reproduire, à contretemps et avec des problèmes techniques difficiles à résoudre, une certaine séquence plus ou moins frappante, apprise par simple répétition et totalement vide de sens, comme s’il essayaient d’imiter, sans les comprendre, les sons d’une langue inconnue *. Il y aurait, en outre, le risque que cette approche soit transmise plus tard, à d’autres danseurs.

 

Considérons le plan de l’enfant : Pourquoi ne pas proposer, par exemple, un jeu dans lequel les enfants se prendraient dans les bras, et se porteraient les uns les autres, en marchant, comme de grosses peluches. Spontanément les enfants choisiront l’abrazo à la bonne hauteur, avec la fermeté et la douceur nécessaires. Si nous combinons cette approche avec des petits jeux de rythme d’une part, et d’autres permettant de comprendre certains mouvements (équivalent de ce qu’on appelle généralement technique pour les adultes), il se produira bientôt le miracle : nous verrons les enfants danser le tango.

L’essence et l’origine du tango dansé, portent en eux le fondement de la création par le dialogue - avec la musique, et avec quelqu'un - qui se manifeste dans l’improvisation en couple, au rythme de la musique. Ce langage artistique est par excellence, pleinement dynamique, vivant, et comme tel, capable d’évoluer et de grandir … comme un enfant.

 

Art et jeu sont des langages, équivalents sous de nombreux aspects, et les enfants les exercent naturellement et quotidiennement dans leur manière d’être, de vivre, de sentir, de penser et de fonctionner.

Alors comment devrait-on enseigner le tango aux enfants ?

Comme un jeu …

 

* Cas fréquent dans la Danse Sportive.  Note de D.L.

 

Olga Besio

 

Este artículo fue publicado en la revista "B.A. Tango" en el número 132, de mayo de 2002 ( Director Tito Palumbo).

 

 

Retour haut de page

 

 

Enseigner aux enfants

par le professeur Olga Besio

 

Retour